Pour les gens un peu perdus, qui ne savent pas par où commencer, ou qui ne savent plus où ils en sont, voici un petit rappel – juste du bon sens – pour vous aider à la conception de votre tatouage.

La démarche est simple, il faut répondre aux questions suivantes :

1) Quel sujet me plaît ?

2) Quel style me plaît ?

3) Comment combiner le sujet et le style pour exprimer ce que je veux ?

Ce sont les trois questions qui doivent guider la réflexion, dans le cas général. Une fois les réponses trouvées, le dernier point est aussi crucial :

4) Quel tatoueur ?

 Si vous voulez avoir un tatouage mais ne savez pas quoi, ne vous faites pas tatouer. En revanche, il faut noter qu'un sens profond n'est pas une nécessité absolue pour se faire tatouer. Il n'est pas illégitime de vouloir un tatouage simplement pour la démarche esthétique, au contraire, c'est tout aussi valable.

 

1) Quel sujet me plaît ?

La symbolique ne suffit pas pour se concevoir un tatouage riche ; je conseille sincèrement d'avoir une démarche esthétique en parallèle, et ce, même si pour vous (aujourd'hui), seule la symbolique compte. Une recherche du sujet, du motif, permettra de vous éloigner des motifs simplistes et "à la mode" si vous le désirez. Vous pourrez bien sûr peut-être choisir un motif considéré comme à la mode (si c'est ce que vous voulez, ou si peut vous chaut des motifs à la mode, c'est tout à fait respectable), mais en toute connaissance de cause (posez vous la question "Cette étoile est-elle vraiment ce qui représente le mieux ma mère, et pourquoi ?"). Certaines personnes peuvent peut-être choisir des symboles vus et revus parce qu'ils s'imposent à eux dans la vie de tous les jours, alors que d'autres choses leur correspondraient peut-être plus intimement (c'est un peu le principe de la pub, de la mode, de la musique à la radio : ce qu'on voit et entend tous les jours nous influence).

Cherchez l'inspiration dans les livres, les musées, la musique, la poésie, la philosophie, les courants artistiques, les tags de rue, les magasins d'antiquités, vos activités, vos souvenirs d'enfance... Enrichissez-vous ! Il est probable que votre sujet s'impose à vous un jour comme une évidence, au terme d'un processus qui peut prendre des mois ou des années. Voir ce sujet à propos de la symbolique des tatouages.

2) Quel style me plaît ?

Votre tatouage est une représentation graphique. Il faut donc trouver un style qui vous corresponde, et qui souligne le message le cas échéant. Les tatouages ne se limitent pas à des motifs simplistes en noir & blanc ! Vous devez élargir au maximum votre culture de l'univers du tatouage, la meilleure solution pour cela est de parcourir un maximum de galeries de tatoués et de tatoueurs, de banques d'images (attention aux recherches sur google du type "meilleur tatouage" qui donnent souvent des tatouages peu variés). Vous pouvez aussi parcourir l'ensemble des galeries des tatoueurs répertoriés sur ce blog.

Ne négligez pas le style, c'est le sel de votre tatouage, c'est son identité. Le style peut par exemple masquer une partie du message que vous souhaitez garder caché, ou créer une ambiance...

3) Comment combiner le sujet et le style pour exprimer ce que je veux ?

À l'aide du thème et du style, vous pouvez réellement exprimer ce que vous voulez, en fonction de votre sensibilité propre. Des détails peuvent venir s'ajouter pour préciser encore votre message. Ne perdez pas de vue que c'est vous même qui déterminez le sens de votre tatouage. Les dictionnaires de symbologie n'ont aucune valeur absolue, et si un lion représente pour vous la douceur, c'est tout à fait correct : vous n'avez pas à vous justifier. Au contraire, c'est beaucoup plus personnel qu'un pseudo-dictionnaire de symboles qui déciderait pour vous.

N'essayez pas de charger inutilement de symboles votre tatouage. De trop nombreux symboles artificiels seront difficiles à réunir dans un unique tatouage. Choisissez-en un, deux ou trois, les autres éléments éliminés pourront être associées au fait de vous faire tatouer en lui-même plutôt que via une évocation directe (ou réservés à un second tatouage).

Pensez aussi à la taille de votre tatouage et à son emplacement (votre tatoueur pourra vous aider). Ne vous limitez pas en taille a priori : les petits tatouages vieillissent parfois mal, et ont davantage tendance à ressembler à des taches sur la peau. Du point de vue des détails, un grand tatouage offre toujours plus de possibilités qu'un petit. Retenez bien qu'un petit tatouage au poignet ou à l'avant bras attirera toujours plus le regard qu'un grand tatouage à la cuisse. Le mot clé c'est "adapter" : adaptez la taille du tatouage au dessin et à l'emplacement. Un grizzli qui occupe un quart de biceps sera probablement aussi inadapté qu'une étoile occupant un dos entier (bien qu'évidemment des créations spéciales pourraient en apporter un contre-exemple).

Le tatoueur peut être partie intégrante à la conception du tatouage : sa sensibilité artistique peut l'amener à vous aider dans la conception de votre projet, ou il peut vous suggérer des modifications. Il peut aussi vous aider à lier les éléments de votre tatouage entre eux, ou créer le fond.

4) Quel tatoueur ?

C'est un point capital : parcourez les galeries en ligne des tatoueurs, sélectionnez les meilleurs en fonction de leur aptitude au style que vous désirez. Étudiez bien leurs travaux, faites vous aider par des amis habitués aux tatouages, ou sur des forums de discussion, et contactez le tatoueur afin de lui proposer votre projet, et de voir si le courant passe bien entre vous.

Un tatouage coûte cher : vous payez le travail du tatoueur (dessin et tatouage), ses charges, et le matériel stérilisé. En dessous de 80€/heure, je pense que l'on peut commencer à être suspicieux. Ne choisissez pas votre tatoueur en fonction du prix (tant qu'il reste raisonnable : comme toujours, plus cher c'est pas synonyme de mieux), ni en fonction du temps d'attente (un tatouage est rigoureusement incompatible avec précipitation).

 

Je ne sais pas dessiner

Comment faire pour se concevoir un tatouage alors qu'on ne sait pas dessiner ? Comme tout le monde, le dessin c'est le travail de votre tatoueur. Vous lui amenez références et idées, et il concrétisera votre projet pour vous (en général, pas gratuitement). Un tatoueur qui vous demande d'arriver avec le dessin tout prêt est à éviter à tout prix.